Quel sport pour mon enfant asthmatique? Medelli
Mettre en favori

Quel sport pour mon enfant asthmatique?

L’asthme ne doit pas être un frein au sport. Au contraire, il peut améliorer les capacités respiratoires, pour peu que parents et médecin l’encadrent et l’encouragent. Trouver un sport pour votre enfant asthmatique : à vos marques !

Votre enfant fait du sport : c'est « top »

L'asthme entraîne une gêne, mais le sport est recommandé. Ses bienfaits vont d'ailleurs bien au-delà du mieux-être physique.

Des athlètes de haut niveau, eux-mêmes asthmatiques, sont là pour en attester.

Il est important que votre enfant pratique une activité physique ou sportive avec d'autres enfants, ceux de sa classe par exemple.

Faites le bon choix avec votre enfant

Quel sport choisir ? Celui qu'il aime ou rêve de pratiquer. Guidez-le dans sa sélection.

La plupart des sports sont compatibles avec son asthme : rugby, judo, danse classique ou rythmique, gymnastique corporelle, escrime, volley-ball, handball, football, vélo, natation...

Certains sports doivent être entourés de plus de précautions.

Comme ceux qui exposent à l'air froid : ski, surf des neiges, hockey sur glace, patinage.

Les sports en salle si celles-ci sont trop poussiéreuses.

La piscine - normalement autorisée - est déconseillée si votre enfant est sensible aux vapeurs de chlore. Choisissez alors les piscines désinfectées à l'ozone : la DDASS de votre département peut vous les indiquer.

Même le plongée subaquatique peut être pratiquée sous certaines conditions. Les médecins de plongée sont en mesure de vous renseigner et de vous  dire si votre enfant peut effectuer de la plongée. La plongée en apnée est particulièrement favorable au développement des bronches et de la cage thoracique.

Le seul sport contre-indiqué est l'équitation si votre enfant est allergique au poil ou à la sueur des chevaux.

Prenez quelques précautions qu'il mettra rapidement en application tout seul

Si votre enfant prend un traitement, veillez à ce qu'il ait toujours sur lui une copie de l'ordonnance. Informez le moniteur et l'école.

Votre enfant apprendra à se préparer : un échauffement progressif et préalable est recommandé pour éviter de provoquer une crise d'asthme, dite « asthme d'effort ».

Vérifiez que votre enfant emporte bien avec lui son aérosol bronchodilatateur : il doit l'avoir en permanence dans sa poche.

Recommandez-lui d'inhaler quelques bouffées un quart d'heure avant son activité.

Un vrai bénéfice pour toi

Le sport va te permettre :

  • De te muscler.

  • De mesurer ton agilité.

  • De connaître tes limites et pourquoi pas de les repousser.

  • De te faire des amis et de jouer en équipe avec eux en développant des valeurs de solidarité, de respect de l'autre.

  • D'accroître tes capacités d'adaptation, de concentration, de maîtrise de soi.

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non
J'ai de l'asthme, je me fais vacciner Medelli
Mettre en favori

J'ai de l'asthme, je me fais vacciner

La plupart des vaccins peuvent être réalisés chez les enfants et les adultes asthmatiques. La vaccination contre la grippe est fortement recommandée, même pour les enfants.

Quelles vaccinations me sont recommandées ?

Toutes celles qui sont obligatoires et qui sont inscrites dans le calendrier vaccinal.
La vaccination contre la grippe est recommandée.

Dois-je me faire vacciner contre la grippe alors que je suis asthmatique ?

Oui, car la grippe est une infection virale sévère avec risque d’aggravation de l’asthme et de surinfections pulmonaires.
Les asthmatiques enfants ou adultes doivent absolument être vaccinés contre la grippe.
La vaccination antigrippale est remboursée à 100 % par la Caisse d’assurance maladie pour tous les asthmatiques, quel que soit leur âge, et ce, dès l'âge 6 mois.
La revaccination annuelle est nécessaire, en raison de la grande variabilité des virus de la grippe d’une année à l’autre.

A quel moment dois-je me faire vacciner ?

Il n’y a pas de période particulière pour les vaccinations. Il est recommandé de suivre votre calendrier vaccinal et de vérifier que vos vaccins et rappels sont à jour.
La vaccination antigrippale peut-être faite dès la fin du mois de septembre. Les medias et la caisse nationale d’assurance maladie informent de la campagne de vaccination.

Dois-je prendre des précautions particulières ?

La vaccination est contrindiquée dans de rares cas que votre médecin saura identifier. Certains vaccins peuvent entraîner des réactions locales (douleur, rougeur) ou des réactions allergiques (fièvre, démangeaison)
Si vous êtes allergique à l’œuf, signalez-le à votre médecin car certains vaccins contiennent de la protéine d’œuf.
D’une manière générale, avant toute vaccination, signalez à votre médecin si vous avez de la fièvre, une maladie en cours ou des allergies.

Important
Les vaccinations sont réalisées en dehors de tout épisode de fièvre ou infectieux et de toute phase aiguë d’asthme et/ou d’allergie. La vaccination contre la grippe est efficace, bien tolérée et sans danger pour les asthmatiques.

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non
J'ai de l'asthme : je comprends ma maladie Medelli
Mettre en favori

J'ai de l'asthme : je comprends ma maladie

L’asthme est une maladie inflammatoire chronique des voies respiratoires, qui survient à tout âge et qui peut toucher tout le monde.

A quoi est dû mon asthme ?

L’asthme est une maladie due à une inflammation chronique des voies respiratoires, qui provoque une hypersensibilité et peut boucher les bronches, rendant la respiration difficile.

Par quels signes peut se manifester mon asthme ?

L’asthme provoque :

  • Des sifflements respiratoires.

  • Une oppression thoracique.

  • Un essoufflement.

  • Une toux, en particulier la nuit, au petit matin ou à l’effort.

Ces signes sont plus ou moins intenses et plus ou moins fréquents d’une personne à l’autre et d’une période à l’autre. Ils peuvent se manifester par crise ou être persistants dans le temps. Ils cessent soit spontanément, soit sous l’action d’un traitement spécifique.

Qu’est-ce qui peut déclencher mon asthme ?

  • Les allergies : pollens, certains aliments, acariens, blattes, animaux domestiques, moisissures…

  • Le tabac.

  • Les infections : bronchite, grippe, infections ORL…

  • Le climat : le froid, le brouillard...

  • Les irritants : aérosols, solvants, peintures, pollution atmosphérique, irritants du milieu professionnel…

  • Les émotions, le stress.

  • Certains médicaments (aspirine, anti-inflammatoires non stéroïdiens, bêta-bloquants...).

Comment va évoluer mon asthme ?

On ne parle pas de guérison, mais on peut facilement contrôler l’asthme et vivre normalement.

A savoir

En France, l’asthme concerne de 3 à 5 millions de personnes, dont un tiers d’enfants.
L’asthme est la maladie chronique la plus courante chez les enfants et les jeunes adolescents. 5 % des adultes souffrent d’asthme, 10 % environ des enfants à l’école primaire sont touchés et 15 % des jeunes de 13-14 ans. Les garçons sont deux fois plus atteints que les filles.

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non
Mon enfant a de l'asthme : je comprends sa maladie Medelli
Mettre en favori

Mon enfant a de l'asthme : je comprends sa maladie

L’asthme est une maladie due à une inflammation chronique des bronches. La respiration de votre enfant est sifflante. Il est essoufflé, il tousse en particulier la nuit et il se réveille.

Pourquoi mon enfant a-t-il de l'asthme ?

L'origine de l'asthme est multiple : prédisposition familiale (il existe des familles d'asthmatiques), terrain allergique, facteurs environnementaux...

L'asthme représente aujourd'hui la maladie chronique la plus fréquente chez l'enfant. Elle atteint 10 % à 15 % des enfants scolarisés.

L'asthme est le plus souvent d'origine allergique.

Qu'est-ce qui peut déclencher l'asthme de mon enfant ?

L'allergie (acariens, poussières, pollens, poils d'animaux...) constitue le facteur de risque essentiel d'asthme chez l'enfant.

Les infections virales à répétition (rhumes, bronchiolites, bronchites) et le tabagisme passif (parents fumeurs notamment) sont souvent incriminés. Le reflux gastro-oesophagien est aussi une cause.

Chez l'enfant asthmatique, il est fréquent que l'effort entraîne des signes d'asthme (toux, gêne respiratoire).

Comment contrôler l'asthme de mon enfant ?

Si un traitement de fond a été prescrit à votre enfant, vous devez veiller à ce qu'il le prenne correctement tous les jours, sans interruption, même pendant les vacances.

Il doit conserver son traitement de crise (broncho-dilatateur) en permanence avec lui.

Si, malgré le traitement de fond, des signes de déclenchement d'une crise apparaissent, cela signifie que son asthme n'est pas bien contrôlé. Prenez rendez-vous avec son médecin, afin qu'il vérifie l'état respiratoire de votre enfant en effectuant une mesure de son souffle et ajuste éventuellement le traitement.

En cas de crise, contactez les services d'urgence : le 15, le 18 ou le 112 depuis un téléphone mobile.

Vive le sport

L'asthme ne doit pas être un frein au sport. Il est important que votre enfant pratique une activité physique ou sportive avec d'autres enfants, ceux de sa classe par exemple.

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non

Les fiches récemment consultées

Avec Medelli, trouvez aussi un pneumologue
près de chez vous

Rechercher
En savoir plus ? Parlez-en avec un médecin.
Prendre rendez-vous
chargement