Quizz Polyarthrite Rhumatoïde : que sais-je des traitements ? Medelli
Background

Quizz Polyarthrite Rhumatoïde : que sais-je des traitements ?

Vous souffrez de polyarthrite rhumatoïde et suivez un traitement pour enrayer l’évolution de la maladie. Effets des médicaments, mode d’administration, examens préalables... Assurez-vous d’avoir compris et retenu les informations essentielles. Testez vos connaissances avec ce quiz.

 

Quizz Polyarthrite Rhumatoïde : que sais-je des traitements ?

 

Question 1 : 

Les traitements de fond contre la polyarthrite rhumatoïde :

1ère réponse :VRAI

Les traitements dits « de fond » tentent de freiner l’évolution de la maladie, de prévenir la destruction osseuse, mais également de limiter les gonflements articulaires et les douleurs.

2ème réponse :VRAI

Ce sont principalement des traitements qui contrôlent la réponse immunitaire. Plusieurs molécules immunosuppressives sont disponibles et sont éventuellement associées dans les traitements de fond classiques de la maladie.

3ème réponse :FAUX

L’action des traitements de fond n’est pas immédiate et demande des semaines, voire des mois de suivi.

4ème réponse :VRAI

Il s’agit de molécules produites par des organismes vivants qui inhibent de manière spécifique une cellule ou une substance impliquée dans la réaction inflammatoire. Néanmoins, ces thérapies très onéreuses sont généralement réservées aux formes de la maladie les plus graves ou résistantes aux traitements classiques.

5ème réponse :FAUX

La chirurgie reste parfois proposée lorsque la maladie est très avancée, avec des lésions importantes aux les hanches ou aux genoux par exemple.

Question 2 : 

Les traitements aux anti-TNFα :

1ère réponse :VRAI

En plus de réduire la douleur et l'inflammation, ces médicaments peuvent freiner voire arrêter la destruction des articulations. L'arrêt du traitement entraîne cependant un risque de réapparition des symptômes.

2ème réponse :FAUX

Ces médicaments ont un statut de médicament d'exception et doivent être initialement prescrits par un médecin hospitalier. Votre rhumatologue de ville peut ensuite vous suivre et renouveler la prescription durant un an.

3ème réponse :FAUX

Les anti-TNFα sont obligatoirement administrés sous forme d'injections sous-cutanées ou de perfusions, lors de courtes hospitalisations espacées de plusieurs semaines.

4ème réponse :VRAI

Le traitement présente des risques notamment parce qu'il diminue l'efficacité des systèmes de défense de votre corps contre les microbes. Vous êtes donc davantage susceptible de développer des infections, principalement de la gorge, des sinus ou des bronches. Les poumons ou les voies urinaires peuvent également être touchés.

5ème réponse :VRAI

Ces médicaments peuvent parfois réveiller une tuberculose latente. Avant tout traitement, vous devrez donc pratiquer un dépistage par une radiographie du thorax et une intradermoréaction ou un test sanguin spécifique.

 

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non

Les fiches récemment consultées

Avec Medelli, trouvez aussi un rhumatologue
près de chez vous

Rechercher
chargement