Témoignage de Patrice : décidé à perdre du poids en raison de sa maladie du foie Medelli
Background

Témoignage de Patrice : décidé à perdre du poids en raison de sa maladie du foie

Patrice souffre d’une maladie du foie lié au surpoids caractérisé par une présence accrue de graisse dans cet organe. Il a laissé son état de santé se dégrader avant de prendre conscience que son surpoids avait une réelle influence sur ses symptômes. Voici son témoignage.

calyxis.fr

 

« Ce qui a déclenché la recherche d’une maladie quelconque pour moi, cela a été beaucoup de fatigue, reliée à des douleurs musculaires. J’ai fait une prise de sang et on m'a trouvé un taux de transaminases et de gamma-gt très élevé. On m’a conseillé de commencer par faire un régime que je n'ai pas fait, bien sûr. ça s'est aggravé et après on m'a fait la biopsie du foie. »

  Accepter le diagnostic

 Patrice nous raconte sa prise de conscience lorsque le diagnostic de NASH a été posé.

  « J’avais une maladie du foie pour laquelle on me disait de faire un régime car mon foie est comme cyrrhosé.

  J'ai d’abord été surpris quand on m’a dit que c'était une maladie du foie alors que je ne bois pas. J’ai été élevé dans un mode de vie très sain. Ma mère nous faisait manger du bio, pas de colorants, pas de coca-cola. C'est surprenant et décevant, surtout. Ma première réaction a été " j'aurais dû boire, au moins j'aurais la maladie pour quelque chose ". C'est la première chose qui m'est venue à l'esprit.

  J’ai décidé de suivre un régime parce que j'ai le foie qui se cirrhose, je suis au stade avant la cirrhose. Le régime est le seul moyen d’éliminer tout le gras que j’ai dans le foie.

J'ai perdu 8 kilos et mon taux de féritine est retombé à un stade plus ou moins normal en quatre, cinq mois. Et mon taux de transaminases est également redevenu normal, alors que j'étais monté à plus de 600. »

  Des résultats rapidement observables

  Grâce à de nouvelles habitudes alimentaires, Patrice a ressenti une diminution des symptômes de la maladie.

  « ça a été difficile, j’ai supprimé toutes les bonnes choses. Maintenant je mange des légumes, des viandes grillées, plus de sucre et je fais un peu de sport. Ce qui a été le plus dur c'est l'alimentaire pour moi, je mangeais très mal, beaucoup de sucre et à toute heure.

Et ça l'est toujours. Par contre je n'ai plus de douleur, tout est parti.

  J’avais des douleurs musculaires terribles et une fatigue énorme. Je dormais, huit, dix, douze heures, quatorze heures par jour. J'étais épuisé comme si j’avais la grippe. Et après mon régime, plus rien, c'est fini. ça motive, oui, mais quand cela va mieux on n'a plus envie de continuer, c'est cela le problème pour moi. Du moment que cela va mieux j'ai moins envie de me priver. J'essaye de continuer, mais c'est difficile. Quand on n'a plus mal, un petit écart c'est toujours bon. »

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non

Les fiches récemment consultées

chargement