Traité(e) pour des troubles du rythme cardiaque, je dois faire surveiller ma thyroïde Medelli
Mettre en favori

Traité(e) pour des troubles du rythme cardiaque, je dois faire surveiller ma thyroïde

L’amiodarone est un médicament contenant beaucoup d’iode, largement prescrit dans les maladies cardiaques, et qui peut modifier le fonctionnement de votre thyroïde.

Quels rapports y a-t-il entre mon traitement pour le cœur et ma thyroïde ?

Vous prenez de l’amiodarone. Il s’agit d’un médicament très utile pour traiter les troubles de votre rythme cardiaque.
Mais ce médicament contient de fortes quantités d’iode et peut, pour cette raison, perturber la fabrication des hormones thyroïdiennes et provoquer une hypothyroïdie ou une hyperthyroïdie.
L’hypothyroïdie survient, en général, dans les mois qui suivent le début du traitement, l’hyperthyroïdie peut survenir même après plusieurs années de traitement.

Quelle surveillance de la thyroïde est nécessaire sous amiodarone ?

La surveillance repose sur le dosage régulier et systématique de la TSH (abréviation pour Thyroid Stimulating Hormone; cette hormone stimule, en sa présence, le fonctionnement de la thyroïde), et sur lui seul : au moment de la prescription, tous les 3 mois environ la première année de traitement, puis tous les ans. Cela permet de dépister précocement un éventuel dysfonctionnement de la thyroïde et d’éviter tout problème.
La TSH doit également être dosée en cas de symptômes évoquant un dysfonctionnement de la thyroïde.

Je prends de l'amiodarone, et on vient de me diagnostiquer une hyperthyroïdie. Faut-il arrêter le traitement ?

Oui. Car l’hyperthyroïdie est dangereuse pour le cœur. Mais il n’y a pas d’urgence : vous ne devez jamais modifier une prescription médicamenteuse sans en avoir parlé au préalable avec votre médecin ou avec votre cardiologue.
Malgré l’arrêt de l’amiodarone, un traitement de l’hyperthyroïdie sera peut-être nécessaire, car celle-ci peut mettre plusieurs mois à disparaître.

En cas d’hypothyroïdie faut-il arrêter l’amiodarone ?

Non. L’hypothyroïdie n’est pas une maladie grave, et peut être facilement compensée par de petites doses d’hormones thyroïdiennes.
Il vaut mieux donner la priorité au traitement des troubles cardiaques par amiodarone, et traiter l’hypothyroïdie tout en poursuivant l’amiodarone.

Le traitement par amiodarone est important : il contrôle vos troubles du rythme et protège votre cœur. Il fait courir un risque de dysfonctionnement de la thyroïde qui peut être prévenu par une surveillance systématique et un traitement adapté.

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non
Je souffre de troubles du rythme : je comprends ma maladie Medelli
Mettre en favori

Je souffre de troubles du rythme : je comprends ma maladie

Dans certaines circonstances, le rythme cardiaque est irrégulier. Le cœur n’assure plus normalement son travail de pompe et les conséquences peuvent être graves.

Qu’est-ce qu’un trouble du rythme ?

Dans des conditions normales, le cœur bat à un rythme régulier, entre 60 et 90 fois par minute, chez un adulte au repos. Chaque battement correspond à la contraction de différentes parties du cœur suivant un ordre et un rythme précis et régulier.

Pourquoi mon rythme cardiaque est-il perturbé ?

L’origine est diverse et parfois inconnue.

Ce peut être une insuffisance cardiaque, des séquelles d’infarctus du myocarde, les suites d’une intervention chirurgicale sur les poumons ou le cœur. Ce peut aussi être lié à une maladie rhumatismale, une infection du cœur ou une autre maladie infectieuse.

Y a-t-il plusieurs sortes de troubles du rythme ?

On distingue 3 types de troubles du rythme :

  • La bradycardie : le rythme cardiaque est inférieur à la normale (< 60 battements/minute).

  • La tachycardie : le rythme cardiaque est supérieur à la normale (> 100 battements/minute).

  • L’arythmie : le rythme cardiaque est irrégulier et anarchique.

Quels signes doivent m’alerter sur mes troubles du rythme ?

  • Des palpitations : vous sentez votre cœur battre de manière anormale ou comme un emballement du cœur, puis un retour brutal à un rythme lent.

  • Des vertiges.

  • Une sensation de gêne dans la poitrine.

  • Un essoufflement.

  • Et, parfois, il n’y a pas de signe.

Comment le trouble de mon rythme cardiaque va-t-il être traité ?

Le plus souvent, la prise d’un traitement médicamenteux dit « anti-arythmique » suffit.

Il est aussi nécessaire, parfois, de fluidifier le sang par un traitement appelé « traitement anticoagulant » pour éviter que des caillots ne se forment et ne partent dans le cerveau ou ailleurs.

Il est recommandé l’arrêt ou la diminution de la consommation de tabac, de café et d’alcool.

Les troubles du rythme nécessitent la prise de médicaments agissant directement sur le fonctionnement du cœur. Il faut impérativement prendre votre traitement chaque jour sans jamais changer le dosage vous-même.

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non

Les fiches récemment consultées

Avec Medelli, trouvez aussi un cardiologue
près de chez vous

Rechercher
En savoir plus ? Parlez-en avec un médecin.
Prendre rendez-vous
chargement